De faux courriels (phishing) circulent actuellement au nom de Fluvius. Plus d'informations ici.

Questions fréquemment posées sur le partage de l'énergie, la vente de personne à personne et les communautés énergétiques

Je n'ai pas encore de compteur numérique mais j'aimerais faire du partage d'énergie. Que dois-je faire?

Vous pouvez faire installer un compteur numérique sur demande. L'installation est gratuite. Vous pouvez demander votre compteur numérique.

Est-il avantageux pour moi de m'engager dans le partage de l'énergie?

Le partage de l'énergie est une option supplémentaire proposée pour utiliser votre surplus d'énergie. Vous pouvez déjà demander à votre fournisseur une compensation de rachat pour votre énergie excédentaire et il existe désormais une option supplémentaire : le partage de l'énergie. Si vous choisissez de donner votre énergie, vous ne recevrez évidemment pas de tarif de rachat pour cela. Si vous êtes un bénéficiaire de l'énergie, vous verrez votre facture (uniquement la composante énergétique) diminuer. Nous ne pouvons pas faire de calculs exacts ici car le bénéfice final varie d'un cas à l'autre.

 

Puis-je faire don de mon énergie à mes (petits)enfants?

Actuellement, vous pouvez céder votre énergie à une autre partie par le biais de ventes de personne à personne (avec une compensation égale à 0 €). Il n'est pas encore possible de donner son énergie à plusieurs personnes, à moins de créer une communauté énergétique.

Puis-je faire du partage d'énergie si j'ai un tarif social?

Si vous avez un contrat avec un fournisseur d'énergie commercial et que vous avez droit au tarif social, vous pouvez faire du partage d'énergie.

Comment puis-je savoir si mon compteur numérique communique et envoie automatiquement mes données de consommation?

Pour activer le régime de comptage 3, il faut un compteur numérique qui communique. Lorsque vous demandez le régime de comptage 3 à votre fournisseur d'énergie, celui-ci vérifie si vous avez un compteur numérique communicant.

Que faire si j'ai un compteur numérique qui ne communique pas ? Je peux faire du partage d'énergie alors?

Si votre compteur numérique ne communique pas (par exemple parce que votre compteur se trouve dans un sous-sol sans couverture télécom), aucune donnée de consommation quart-horaire ne peut être relevée sur le compteur. vous ne pouvez alors pas participer au partage de l'énergie.

Le relevé du compteur pour le partage de l'énergie dans un immeuble d'habitation est-il différent?

 Non, la disposition du compteur est exactement la même, que vous fassiez du partage d'énergie ou non. Pour faire du partage d'énergie, vous avez besoin de compteurs numériques.

Le partage de l'énergie se fait-il en temps réel?

Les compteurs numériques mesurent le prélèvement et l'injection en valeurs quart-horaires. Les décomptes de partage d'énergie se font au quart d'heure. Cette opération est effectuée une fois par mois, dans le mois qui suit. Par exemple, l'énergie échangée du mois de mai est calculée autour du 25 juin.

Puis-je économiser mon surplus d'injection et le partager mensuellement ou annuellement?

Non, les décomptes sont effectués par trimestre par Fluvius et sont livrés à votre fournisseur d'énergie une fois par mois.

Qu'est-ce que le régime de comptage 3?

L'activation du régime de comptage 3 permet à Fluvius d'être autorisé à relever les valeurs quart-horaires de votre compteur numérique et à les envoyer à votre fournisseur. Sans ces valeurs au quart d'heure, Fluvius ne peut pas calculer votre énergie échangée dans le cadre du partage d'énergie. Et sans ces valeurs quart-horaires, le fournisseur ne peut pas régler correctement la part d'énergie sur votre facture.

Comment puis-je demander le régime de comptage 3?

Vous demandez le régime de comptage 3 à votre fournisseur d'énergie.

J'aimerais participer au partage de l'énergie. Comment puis-je trouver d'autres personnes qui veulent créer une communauté ensemble?

Fluvius n'intervient pas dans la composition des groupes qui souhaitent s'engager dans le partage d'énergie ou la vente de personne à personne. Il s'agit d'une activité commerciale qui peut être reprise par des acteurs existants (syndicats, ...) ou nouveaux.

Puis-je choisir quand je veux partager l'énergie

Pas pour le moment. Si vous souhaitez faire du partage d'énergie, vous partagez la totalité de votre surplus d'injection et celui-ci est calculé sur la base d'un quart d'heure. Ce n'est qu'en cas d'absorption insuffisante de la part des destinataires que l'injection restante sera réattribuée au point d'injection. Vous pouvez bien sûr arrêter le partage d'énergie si vous ne le souhaitez plus.

Pourquoi l'Europe a-t-elle publié une directive autorisant le partage d'énergie et la vente de personne à personne?

Le passage à un bouquet énergétique durable offre aux consommateurs finaux la possibilité de jouer un rôle plus actif sur le marché de l'énergie. Plusieurs formes d'innovations sociales, telles que les coopératives énergétiques et les achats groupés, ont déjà vu le jour ces dernières années, encourageant les consommateurs à participer au marché de manière plus consciente. L'Europe veut aller plus loin et reconnaît donc le partage d'énergie et la vente de personne à personne dans le paquet "énergie propre".

Le fait d'impliquer davantage les citoyens, les autorités locales et les entreprises dans le marché de l'énergie contribue à un soutien public plus large en faveur de la transition énergétique et à la poursuite du développement des projets d'énergie renouvelable. Ces nouveaux concepts sont des outils intéressants pour cela.

Qu'est-ce qu'une communauté locale d'énergie (CLE)?

Une communauté énergétique locale est un terme générique pour désigner une communauté énergétique à caractère local. Il s'agit par exemple de communautés d'énergie renouvelable (REC) ou de communautés énergétiques de citoyens (CEC) avec des participants locaux. Ce terme a été utilisé dans des versions antérieures du paquet "énergie propre", mais n'a pas été inclus dans les lignes directrices finales et n'a donc aucune signification juridique en Flandre. À Bruxelles, cependant, un concept supplémentaire a été inclus dans la législation, à savoir la "Communauté locale de l'énergie".

Qu'est-ce qu'une Communauté d'énergie renouvelable (CER)?

Une communauté d'énergie renouvelable (CER) est un nouvel acteur sur le marché de l'énergie, introduit dans la directive sur les énergies renouvelables. Ce partenariat incorporé se concentre sur la production conjointe et le partage de l'énergie renouvelable dans un endroit proche. Les membres d'un CER sont des personnes physiques, des PME ou des autorités locales, y compris des municipalités.

Un REC doit répondre à une exigence de proximité : les participants doivent être situés "à proximité" de l'énergie renouvelable qu'ils produisent et partagent. En fonction de ses activités, le CER décide lui-même de la manière dont cette proximité sera mise en œuvre dans la pratique. Le Gouvernement flamand peut imposer des conditions supplémentaires.

Un REC peut - tout comme les consommateurs actifs - participer aux services énergétiques, à la flexibilité ou à l'agrégation, et entreprendre des activités liées à la production d'énergie et au stockage d'électricité. Ils peuvent offrir des services énergétiques et des services de recharge pour les véhicules électriques eux-mêmes et ils ont droit à des parts d'énergie : l'allocation mutuelle - instantanée - de l'énergie produite au sein du CER et injectée dans le réseau.

Comme les RECs sont introduits dans la directive sur les énergies renouvelables, leurs activités ne couvrent que les vecteurs d'énergie renouvelable (électricité et énergie thermique).

Qu'est-ce qu'une communauté énergétique citoyenne (CEC)?

Une communauté énergétique citoyenne (CEC) est un nouvel acteur du marché de l'énergie, introduit dans la directive sur l'électricité. Une CEC s'adresse principalement aux participants privés, mais ne requiert pas de proximité géographique. Les participants peuvent donc être situés n'importe où.

Tout le monde peut être membre d'une CEC, mais le contrôle (la gouvernance) doit être entre les mains de personnes physiques, de collectivités locales ou de petites entreprises. La condition est qu'ils ne soient pas impliqués dans des activités commerciales à grande échelle et que les services énergétiques ne constituent pas leur principale activité économique.

Une CEC peut - comme les consommateurs actifs - participer aux services énergétiques, à la flexibilité ou à l'agrégation, et entreprendre des activités de production d'énergie et de stockage d'électricité. Ils peuvent offrir des services énergétiques et des services de recharge pour les véhicules électriques eux-mêmes et ils ont droit à des parts d'énergie : l'allocation mutuelle - instantanée - de l'énergie produite au sein de la CCE et injectée dans le réseau.

Comme les PEC sont introduites dans la directive sur l'électricité, les dispositions ne s'appliquent qu'à l'électricité (verte et grise), mais pas aux autres vecteurs énergétiques. Cette démarche a été étendue à l'énergie thermique en Flandre.
La directive sur l'électricité permet aux États membres d'accorder à une CEC le droit de posséder, de construire, d'acheter ou de louer et d'exploiter des réseaux de distribution. Ce n'est pas le cas en Flandre : l'exploitation du réseau est assurée par les gestionnaires de réseaux de distribution.

Quelle est la position de Fluvius sur les communautés énergétiques?

Fluvius soutient les communautés énergétiques sur le réseau de distribution et garantit les droits des clients finaux, y compris le droit de non-participation (opt-out). Fluvius inclut des activités supplémentaires pour soutenir les communautés énergétiques, mais sans y participer lui-même.

Fluvius estime que les communautés énergétiques n'ont pas besoin de leur propre réseau, mais peuvent être installées sur le réseau de distribution (existant). Cela peut s'accompagner de la fourniture de services supplémentaires pour l'optimisation locale, comme l'îlotage ou le fonctionnement en courant continu. Fluvius soutient donc la décision de ne pas transposer la disposition facultative concernant la gestion du réseau par les communautés énergétiques.

En outre, Fluvius préconise un découplage des niveaux du réseau et du marché. Les infrastructures sont dimensionnées en fonction des flux d'énergie physiques, les choix des clients (qui varient beaucoup plus vite) sont réglés au niveau du marché. De cette façon, nous évitons que des choix à court terme aient des effets à long terme sur le développement du réseau.
 

Quand les différentes formes de partage d'énergie et de vente de personne à personne sont-elles possibles?

Le protocole de partage de l'énergie et de vente de personne à personne est développé par étapes en même temps que le marché.

Des ajustements sont-ils nécessaires dans la méthode de construction ou de connexion du réseau?

Fluvius est favorable à une séparation stricte entre le niveau physique (réseau) et le niveau du marché où s'effectuent les règlements nécessaires des volumes d'énergie et des tarifs. En ce sens, il n'est donc pas nécessaire d'adapter la manière dont la construction ou le raccordement du réseau est effectué. En effet, Fluvius souhaite également permettre le partage d'énergie et la vente de personne à personne sur les réseaux existants. Cependant, tous les participants aux programmes de partage de l'énergie et de vente de personne à personne doivent disposer d'un compteur numérique dont la lecture est trimestrielle.
La seule exception est lorsque des services supplémentaires d'optimisation locale sont proposés (tels que le fonctionnement en îlotage ou en courant continu). Cela nécessite une conception et un fonctionnement modifiés du réseau.

En faisant du partage d'énergie et de la vente de personne à personne, pouvez-vous vous passer complètement du réseau électrique?

Personne n'est obligé de se raccorder aux réseaux de distribution. La question est bien sûr de savoir s'il est techniquement et économiquement possible de fournir soi-même l'énergie nécessaire. En raison de la volatilité des sources d'énergie verte, la fiabilité de l'approvisionnement est faible. Les batteries permettent de combler une courte période (jusqu'à quelques jours), mais il n'existe pas encore de solution pour générer soi-même suffisamment d'énergie toute l'année.

En pratique, en raison d'une production locale et d'une autoconsommation plus importantes, les utilisateurs prélèvent en moyenne moins d'énergie sur le réseau de distribution. Cependant, nous ne voyons pas disparaître de sitôt le pic d'enlèvement typique de l'hiver.

Les clients sont-ils mieux lotis lorsqu'ils font du partage d'énergie ou de la vente de personne à personne?

Le cadre européen indique clairement que le gain monétaire ne doit pas être un objectif pour la création d'une communauté énergétique. Il ne doit pas non plus y avoir d'impact négatif sur les autres utilisateurs du réseau.

Il y a, bien sûr, des avantages financiers :

  • une grande installation photovoltaïque communale est moins chère que plusieurs petites.
  • pour les grandes installations et sans compteur inverseur, le prix de l'injection est inférieur au prix de l'enlèvement. Une consommation maximale d'énergie produite localement réduit le prix de la composante énergétique sur la facture.
  • une communauté énergétique peut également fournir conjointement des services de soutien sur le marché et recevoir une compensation pour cela.

Le cadre tarifaire pour les communautés énergétiques doit encore être élaboré. Vraisemblablement, le législateur évitera que les utilisateurs évitent d'autres coûts (OSP, redevance réseau, etc.) par le biais d'une communauté énergétique. La position du régulateur est que les avantages tarifaires ne peuvent être accordés que s'il y a des avantages effectifs pour le réseau.

Avec le partage de l'énergie, il y a un avantage financier pour le récepteur/consommateur : il voit le coût de l'énergie diminuer sur sa facture d'énergie parce qu'il a reçu son énergie au lieu de l'acheter. Les coûts du réseau restent les mêmes pour le destinataire/consommateur pour l'énergie qu'il prend sur le réseau ou, dans ce cas, qu'il reçoit via les parts d'énergie. Pour le distributeur/injecteur d'énergie, cependant, le coût de l'énergie augmentera parce qu'il partage son énergie gratuitement et ne reçoit pas de rétribution de son fournisseur d'énergie pour cette énergie.

Avec les ventes de personne à personne et les différentes formes de communautés énergétiques, vous pouvez facturer le récepteur/consommateur. Le vendeur et le récepteur déterminent mutuellement le montant de la vente. Fluvius n'intervient pas dans cette affaire.

Quel est le rôle de Fluvius dans le partage de l'énergie?

Fluvius ne participe pas activement au partage de l'énergie. Toutefois, en tant qu'acteur socialement responsable sur le marché de l'énergie, Fluvius assume un rôle de soutien. Dans un premier temps, il s'agit d'enregistrer les participants et le type de parts/ventes d'énergie afin que ceux-ci soient pris en compte dans les opérations du marché. En tant que gestionnaire de données, Fluvius est également chargé de fournir des données pour soutenir les règlements dans le contexte du partage de l'énergie et des ventes de personne à personne sur le marché.

En outre, des produits spécifiques seront également développés, tels que des services de données et certaines solutions de réseau pour des besoins spécifiques de partage de l'énergie. Le gouvernement ou le régulateur peut demander à Fluvius d'informer et de sensibiliser le marché du partage de l'énergie.

Les "structures" existantes, telles que les VME (association de copropriétaires), peuvent-elles jouer le rôle de gestionnaire de parts d'énergie et de vente de particulier à particulier?

Au sein des associations existantes (VME, association de parents d'élèves,...), l'idée d'actions énergétiques ou de vente de personne à personne peut naître et être développée. L'association pourrait éventuellement assumer le rôle de gestionnaire. Lors du partage de l'énergie solaire au sein d'un même immeuble, il semble logique que l'EMV joue un rôle, mais ce n'est pas une obligation. D'autre part, un administrateur pour le partage de l'énergie ou la vente de personne à personne peut également être établi séparément des associations existantes. L'administrateur est donc une personne physique ou morale autorisée à représenter les participants pour leur interaction avec Fluvius.

Puis-je demander un compteur numérique pour ma propriété dans le cadre du partage de l'énergie?Vous pouvez, et nous viendrons spécialement vous rendre visite. Veuillez noter qu'il s'agit d'un service payant à un prix réglementé, qui peut être consulté sur notre site web à l'adresse suivante

Vous pouvez, et nous viendrons spécialement vous rendre visite. C'est gratuit, demandez votre compteur numérique.

Y a-t-il des coûts associés aux partages d'énergie?

Il n'y a pas de frais supplémentaires pour les actions énergétiques. Cependant, vous devez disposer d'un compteur numérique. Si vous souhaitez en faire installer un, vous pouvez le faire et nous viendrons spécialement vous rendre visite. C'est gratuit, demandez votre compteur numérique.

Le partage d'énergie est gratuit, ce qui signifie que vous partagez votre énergie avec d'autres gratuitement. Vous pouvez également mettre en place un accord de personne à personne ou participer à une communauté énergétique à partir de janvier 2023, auquel cas vous pouvez facturer des frais au(x) bénéficiaire(s). Le vendeur et le récepteur décident mutuellement du montant de la vente. Fluvius n'intervient pas dans cette affaire.

Puis-je partager l'énergie entre une entreprise et un individu ou entre des entreprises?

Pour autant que vous remplissiez toutes les conditions, vous pouvez également partager entre une entreprise et une personne privée ou entre des entreprises.

Comment voir si de l'énergie a déjà été échangée entre les différents participants et combien?

En tant qu'administrateur, vous pouvez contrôler la quantité d'énergie échangée via Mijn Fluvius.

Le calcul est effectué une fois par mois et ce pour le mois précédent. Les données du mois d'avril seront donc visibles dans Mon Fluvius à la fin du mois de mai.